les aides ADPS

Nos aides aux adhérents

Nos adhérents témoignent…

Au nom de la solidarité entre les adhérents, de nombreuses familles bénéficient chaque année, après étude de leur dossier, d’une aide sociale de l’ADPS pour les aider à faire face à des dépenses de santé. À cela s’ajoutent les coffrets-naissance offerts à nos adhérents assurés Santé par l’ADPS lors d’un heureux événement.

Adhérents témoignage_1

Une aide pour une couronne dentaire

Anne (adhérente en Loire-Atlantique)

« En début d’année, je me suis cassé une incisive centrale, au beau milieu du sourire. Ce n’était pas du tout esthétique, et il a fallu que je me fasse poser rapidement une couronne. Au préalable, j’ai pris soin de demander des devis et de me renseigner sur mes remboursements. Sur un montant de 675 €, j’ai été remboursée à hauteur de 161 € par l’Assurance Maladie et de 106 € par ma complémentaire Allianz. Il me restait donc un reste à charge de 408 €, ce qui représente une somme importante pour moi qui n’ai pas une grosse retraite. Ayant déjà fait appel à l’ADPS par le passé pour un problème de lunettes, je savais que je pouvais lui demander une aide financière en pareille situation. Je lui ai donc envoyé mon dossier avec l’espoir qu’elle accepte à nouveau. Et fort heureusement, cela a été le cas : j’ai reçu 200 € de sa part, ce qui m’a beaucoup soulagée. »

Adhérents témoignage_2

Un bol d’air sur le plan financier

Françoise (adhérente à Paris)

« Il y a quelques mois, mon mari a été violemment poussé dans la rue et il s’est retrouvé sur la chaussée avec une fracture de la hanche. Il a été conduit en urgence à l’hôpital puis dans une clinique, où il s’est fait poser une prothèse de la hanche. L’intervention a pesé sur notre budget de retraités, qui est déjà très serré, puisque le chirurgien et l’anesthésiste appliquaient des dépassements d’honoraire. Plus tard, j’ai découvert dans Échos Santé que l’ADPS, dont nous sommes adhérents, pouvait nous aider. Nous lui avons alors adressé une demande d’aides aux adhérents sans trop y croire en joignant les photocopies des documents demandés, et très rapidement, nous avons reçu une réponse positive. L’aide qui nous a été accordée était de 600 €, soit la moitié de notre reste à charge. Non seulement, cela nous a apporté un bol d’air sur le plan financier, mais aussi un soutien moral. On a senti chez l’ADPS une vraie sensibilité et une volonté d’aider ses adhérents. »

Non seulement, cela nous a apporté un bol d’air sur le plan financier, mais aussi un soutien moral. On a senti chez l’ADPS une vraie sensibilité et une volonté d’aider ses adhérents.quotes_bottom

Adhérents témoignage_3

Un reste à charge réduit sur mes audioprothèses

Josiane (adhérente des Pyrénées-Atlantiques)

« Cela faisait plusieurs années que j’entendais de moins  en moins bien, mais je reculais devant l’idée d’un éventuel appareillage pour des questions financières. Comme cela se dégradait, il a fallu me résoudre à consulter un médecin ORL, qui m’a diagnostiqué une perte d’audition de 40 % à chaque oreille ! après plusieurs devis chez différents audioprothésistes, mon choix s’est porté sur des prothèses auditives d’un montant de 2 900 €. Le remboursement de la Sécurité sociale et de ma complémentaire santé s’élevant à 840 €, mon reste à charge atteignait 2 060 €. Pour une petite retraite comme la mienne, c’était énorme. Pour obtenir de l’aide, j’ai donc contacté mon conseiller Allianz, qui m’a aussitôt orientée vers l’ADPS et ses aides aux adhérents. J’ai alors constitué un dossier, et, à ma grande surprise, cela a marché. Comme de nombreux autres adhérents, l’ADPS m’a grandement aidé puisqu’elle m’a remis un chèque de 1 200 €, ce qui a ramené mon reste à charge à 860 €. »

Adhérents témognage_4

Une poussette adaptée au handicap de ma fille

Laurence (adhérente du Var)

« Ma fille de 5 ans est atteinte du syndrome de Rett, une maladie génétique qui entraîne un grave désordre neurologique, ainsi qu’une perte des acquisitions cognitives et motrices, survenant après une période de développement normal. La maladie s’est déclarée lorsque ma fille a eu 18 mois. Aujourd’hui, elle ne parle pas, ne marche pas, a perdu l’usage de ses mains, souffre d’épilepsie et d’ostéoporose. L’an dernier, il a fallu faire l’acquisition d’une poussette adaptée à son handicap, qui lui permette d’être bien maintenue. Comme cette poussette est évolutive, ma fille va pouvoir la garder jusqu’à ses 16 ans. Un tel appareil coûte cher : 5 000 €, avec une prise en charge par la Sécurité sociale de seulement 1 000 €. Le reste à charge était donc considérable. Pour l’atténuer, mon conseiller Allianz m’a suggéré d’écrire à l’ADPS pour demander une des leurs aides aux adhérents, ce que j’ai fait. Deux mois plus tard, je recevais la somme de 1 500 €, qui m’a considérablement aidée. »

Qui peut en bénéficier ?

Si vous êtes souscripteur d’un contrat santé ou prévoyance Allianz et que vous faites partie de l’ADPS depuis plus d’un an, vous pouvez adresser une demande d’aides aux adhérents accompagnée de pièces justificatives. Si vous n’êtes pas encore adhérent, rejoignez-nous !

adhérents ico5
Documents à fournir :

  • un courrier expliquant les difficultés rencontrées (en indiquant le n° de contrat santé),
  • la photocopie du dernier avis d’imposition,
  • un relevé d’identité bancaire,

En cas de reste à charge sur des dépenses de santé, une facture acquittée ou, à défaut, un devis (dans ce cas, l’aide peut être accordée mais ne sera versée que sur présentation de la facture acquittée), et avant d’engager une dépense en audioprothèse, en prothèse dentaire ou en optique, nous conseillons à tous nos adhérents de faire établir un devis par Santéclair et de nous l’adresser.

adhérents ico6
Et à envoyer par courrier postal :

Secrétariat Général ADPS / Fonds Social
Case Courrier 1932
Tour Neptune
20, place de Seine
92086 Paris La Défense Cedex

 
CONTACT

ADPS
Tour Neptune-CC 1932
20, place de Seine
92086 LA DEFENSE Cedex .

adps@allianz.fr
NEWSLETTER

Bien vivre
pour bien vieillir !
Recevez des infos, des conseils et des astuces.